Historique
VICES RECTORAT >> AFFICHER

Université Mohammed Seddik Ben Yahia - Jijel

جامعة محمد الصديق بن يحيى - جيجل

Dans son évolution, l’université de Jijel est passée par plusieurs étapes de restructuration. Les premiers de son histoire remontent en 1986 date d’ouverture d’une annexe à l’université de Constantine conformément à la décision N°72 du 21/03/1986 du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Par le décret exécutif N° 62/88 du 22 mars 1988, l’annexe fut transformée en Ecole Normale Supérieure (ENS) ayant pour mission principale la formation des formateurs en sciences fondamentales, licence en mathématiques, en physique et en chimie

En 1993, et devant l’évolution continue des effectifs étudiants d’inscrits à l’école, il a été décidé d’intégrer, à cette dernière, l’institut des techniciens supérieur en travaux publics d’une capacité d’accueil de 400 places pédagogiques et 250 lits.

En juillet 1998, après l’élargissement du spectre des domaines de formation, la réception d’infrastructures pédagogiques tel que l’institut de métallurgie et l’acquisition de nouveaux équipements scientifiques, l’ENS a été dissoute et créé à sa place un centre universitaire en application du décret exécutif N°221/98 de 27/07/1998 regroupant quatre instituts : l’institut de technologie, d’Informatique, de biologie et des sciences exactes.

Le centre universitaire est érigé en université de Jijel par le décret présidentiel N°03-258 daté du 22 juillet 2003, sous forme d’un établissement public à caractère administratif doté d’une personnalité morale et d’une autonomie financière, comprenant quatre facultés : la faculté des sciences, la faculté des sciences de l’ingénieur, la faculté de droit et la faculté des sciences de gestion.

Par suite, et conformément au décret exécutif N° 09-92 du 17 février 2009, modifiant et complétant le décret exécutif N° 03-258 du 22 juillet 2003,le nombre et la vocation des facultés composant l’Université de Jijel ont été modifiées comme suit :

  • Faculté des sciences de la nature et de la vie
  • Faculté des sciences et de la technologie
  • Faculté des sciences exactes et informatique
  • Faculté de droit et des sciences politiques
  • Faculté des sciences économiques, commerciales et des sciences de gestion
  • Faculté des lettres et langues
  • Faculté des sciences humaines et sociales

Actuellement l’université de Jijel est répartis en deux sites :

  •  Le pôle universitaire central de Jijel
  •  Le pôle universitaire de Tassoust

 

  • Pôle universitaire de Jijel :

Le pôle universitaire centrale de Jijel englobe l’ensemble des domaines de formation relatives aux sciences technologique, sciences exactes et aux sciences de la nature et de la vie ; regroupés au sein de trois facultés, il s’agit de :

  • Faculté des sciences de la nature et de la vie
  • Faculté des sciences et de la technologie
  • Faculté des sciences exactes et informatique

Ces deux facultés accueillent 7716 étudiants en graduation, disposent plus de 390 enseignants permanents et proposent des formations dans deux systèmes : classique et L.M.D.

Le pôle centrale de Jijel abrite dans son nouveau système de formation dit : L.M.D des cycles de formations allant du niveau Licence au niveau Doctorat en passant par le Master, et organise un volume important de formation dans les domaines suivant :

  • Sciences et technologie
  • Sciences de la nature et de la vie
  • Sciences de la terre et de l’univers
  • Sciences de la matière
  • Mathématiques et informatique

Ce sont 8860 places pédagogiques qui sont à la disposition des étudiants du pôle central de Jijel répartis essentiellement entre 18 amphithéâtres, 73 salles de T.D et 51 laboratoires pédagogiques.

  •  Pôle universitaire de Tassoust :

Le pôle universitaire de Tassoust regroupe quatre facultés à savoir :

  • Faculté de droit et des sciences politiques
  • Faculté des sciences économiques, commerciales et des sciences de gestion
  • Faculté des lettres et langues
  • Faculté des sciences humaines et sociales

Ce pôle accueille cette année un effectif global de 12506 étudiants inscrits en graduation, encadrés par plus de 218 enseignants permanents et offre des formations dans les domaines suivants :

  • Sciences économiques, de gestion et sciences commerciales
  • Lettres et langues étrangères
  • Sciences humaines et sociales
  • Droit et sciences politiques
  • Langue et littérature arabes

La capacité d’accueil théorique en places pédagogiques s’élève à 12842 places ; répartis entre 20 amphithéâtres, 164 salles de T.D, 04 laboratoires pédagogiques, 05 salles informatique.